Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

Autrefois, la Commune de Soumagne se composait de 6 entités administratives distinctes: Ayeneux, Soumagne, Micheroux, Cerexhe-Heuseux, Evegnée-Tignée et Melen. Les différents villages se partageaient 3 Bourgmestres catholiques, deux libéraux et un socialiste. Pour les bleus, il s’agissait de Louis Dumont à Ayeneux et du Docteur Verbert à Micheroux.

 

C’est en 1976 que la fusion de ces communes a lieu et les premières élections sont organisées. Des divergences séparent les libéraux et les Bourgmestres sortants se présentent sur deux listes distinctes ce qui limite la capacité à rassembler. Cela favorise une victoire socialiste. 

 

Lors des élections suivantes, en 1982, les membres du Parti Réformateur Libéral se présentent pour la première fois sur une liste unique. Louis Dumont, tête de liste, revient au pouvoir en tant que Premier Echevin de la Commune de Soumagne.

 

 

E1988, les libéraux changent de stratégie et s’associent avec les catholiques en vue de présenter une liste commune : les Intérêts Communaux. Face à une liste RCI et une liste PS, le PRL place un conseiller communal : Emile Mixhel. Le score de 35.38 % des voix est atteint rendant impossible toute constitution de majorité sans les socialistes.

 

 

En 1994, l’alliance IC est reconduite et se retrouve seule face au PS. Bien que fortement représenté sur la liste, le PRL ne reconduit que son seul conseiller communal.

 

Lors des élections communales de 2000, une nouvelle équipe libérale se présente sur une liste unique. Pour la deuxième fois depuis 25 ans, le PRL s’affiche en son nom propre. Menée par Alain Heuskin, les résultats sont en progression : les libéraux obtiennent 16 % des voix. Trois nouveaux conseillers communaux sont désignés (+2 sièges) : Monique Dormal, Catherine Janssen et Alain Heuskin. La même année, conformément aux statuts de la section, un nouveau Président de section locale est élu. Marc Janssen est désigné à la majorité des suffrages. 

 

En 2002, le Parti Réformateur Libéral décide de s’associer avec d’autres partis en vue de former un grand mouvement : le Mouvement Réformateur. La section PRL de Soumagne s’adapte à ce changement et adopte un nouveau nom : la section MR de Soumagne.

 

En 2003, la volonté d’implication de nombreux jeunes pousse la section à mettre sur pied un groupement de jeunes du parti : les Jeunes Réformateurs de Soumagne. Une vingtaine de Jeunes constituent rapidement leurs rangs et organisent depuis lors soupers, conférences et activités diverses.

 

Lors de l’Assemblée Générale de novembre 2004, Benjamin Houet est élu Président du MR de Soumagne. Depuis lors, trois lignes directrices sont établies en interne : dynamiser le mouvement, affirmer ses valeurs et assurer une croissance des résultats électoraux. Le résultat est rapidement atteint. 

 

 

En 2006, avec plus de 20% des voix, le MR devient le deuxième parti de Soumagne et place cinq conseillers communaux (+2 sièges) : Alain Heuskin, Jennifer Wind, Benjamin Houet, Yves Trillet et Albert Rodeyns.

 

Lors des élections de 2012, la volonté de la section est de donner une nouvelle impulsion au Mouvement en réorganisant quelque peu l’ordre des places. L’idée est de faire monter des personnalités plus jeunes, tout en conservant l’expérience des aînés. Benjamin Houet est désigné, à l’unanimité, tête de liste. Quant à Alain Heuskin, il poussera la liste en occupant la dernière place.

 

Les résultats sont éloquents, le MR remporte 6 sièges (+1) et obtient 24,3% des voix ce qui représente une augmentation de plus de 20% de son score précédent. La stratégie était la bonne. La deuxième place est confortée par rapport à un PS qui perd des voix et qui ne représente plus la majorité des soumagnards. Le CDH est quant à lui victime de son alliance pré-électorale avec le PS.               

                                                                                                                        

Benjamin Houet, Yves Trillet, Véronique Meurant, Benoît Mixhel, Olivier Aroni et Valérie Furgalisnki, sont élus conseillers communaux. 5 conseillers sur 6 sont des nouveaux conseillers ce qui constitue un renouvellement important des représentants réformateurs. Pour les Conseillers CPAS (+1 siège), les représentants désignés sont Alain Heuskin, Albert Rodeyns et Isabelle Lognoul.

 

En janvier 2013, conformément aux us et coutumes au sein de la section, Benjamin Houet, nouvellement chef de Groupe au Conseil communal, démissionne du poste de Président pour laisser la place à Philippe Steutelings.

 

Pour les élections du 14 octobre 2018, plusieurs membres du MR de Soumagne étaient présents sur la liste citoyenne -SOUMAGNE DEMAIN -

Benjamin Houet, Yves Trillet, Benoît Mixhel et Olivier Aroni sont élus et Benjamin Houet devient le nouveau Bourgmestre de Soumagne. C'est une victoire historique après plus de 90 ans de pouvoir socialiste à la tête de la commune.

A suivre...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
MR 2012